Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Utilisations non agricoles du glyphosate

En plus des utilisations agricoles du glyphosate, il existe une variété de situations non agricoles où le contrôle d’un large spectre de mauvaises herbes est important. Parmi ces applications on compte les cours de ferme, les parcs de stationnement et les accotements, mais également les complexes industriels et les voies ferrées où les mauvaises herbes peuvent dissimuler des dangers potentiels ou représenter un risque en matière de sécurité et d’incendie. Les mauvaises herbes peuvent, par exemple, s’installer sur ou sous les voies ferrées, limitant l’écoulement des eaux et accélérant la décomposition des traverses en bois du chemin de fer.

Les mauvaises herbes peuvent poser de graves risques pour la sécurité des voies ferrées. Au Royaume-Uni, le glyphosate est fréquemment utilisé pour lutter contre les mauvaises herbes qui peuvent accélérer la décomposition du bois des traverses de chemin de fer. (© Juliane Drechsel/ pixelio.de).

Il existe plusieurs autres méthodes pour éliminer les herbes indésirables dans des zones non agricoles, parmi lesquelles l’arrachage mécanique, l’élimination par brûlage ou brossage. Toutefois, c’est le traitement au glyphosate qui est considéré le plus efficace, à la fois en termes de temps et de coût, pour contrôler les mauvaises herbes sur les surfaces dures. Pour ces situations, le désherbage doit répondre à une approche intégrée, où le traitement chimique au glyphosate représente une option supplémentaire.
 
Le glyphosate s’est également avéré utile pour lutter contre les mauvaises herbes avant les plantations forestières ou en application ciblée autour de chaque arbre pendant ses premières années. De cette façon, les nouveaux arbres bénéficient de toute la lumière, de toute l’humidité et de tous les engrais du sol, poussant plus vite que s’ils étaient en concurrence avec les mauvaises herbes et facilitant la fixation du CO2 par la forêt. Les applications dirigées de glyphosate dans les zones coupe-feu contribuent de même à réduire le risque d’incendie, tout en évitant la perturbation du sol par des outils mécaniques.

Last update: 03 Décembre 2013