Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Qualité des eaux souterraines et glyphosate

(© Dieter Schütz/pixelio.de)

Deux facteurs principaux déterminent si un produit chimique risque de percoler à travers le sol vers les eaux souterraines : sa vitesse de dégradation dans le sol et sa capacité à se lier au sol. Une dégradation lente associée à une faible tendance à se lier au sol peut entraîner la percolation, tandis que des vitesses élevées de dégradation et une forte liaison avec le sol limitent toutes deux le lessivage en profondeur. Grâce à sa dégradabilité alliée à sa forte liaison avec la plupart des sols utilisés en agriculture, le glyphosate présente un faible potentiel de migration à travers le sol et a rarement été détecté dans les eaux souterraines 1. La capacité d’entraînement du glyphosate et de l'AMPA a été largement étudiée par des expériences en laboratoire 6, en lysimètres 5, 7, 14 ainsi lors d’études de percolation au champ 13 et de modélisation 4,12. Les résultats issus de ces études confirment qu'il est peu probable que ces deux composés migrent dans les eaux souterraines.

Avec l'amélioration des méthodes de détection analytiques, glyphosate et AMPA ont été occasionnellement signalés dans les eaux souterraines, mais rarement au-dessus du seuil règlementaire de 0,1 µg/L. Ces substances semblent être seulement détectées dans les eaux souterraines peu profondes ou les puits directement influencés par les eaux de surface, quelquefois en association avec des incidents de contamination et en rapport avec des sites d'échantillonnage inadaptés et des techniques analytiques inappropriées.

À ce jour, il n'y a aucune preuve de contamination persistante et confirmée des eaux souterraines par le glyphosate ou l'AMPA, d'après les données de surveillance des eaux souterraines disponibles pour 14 pays européens8.

 

Références citées

 

Plus d'informations:

Last update: 03 Décembre 2013