Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Les amines de suif éthoxylées tensioactives présentes dans les herbicides menacent-elles les humains ?

L'EPA (Environmental Protection Agency ou Agence de protection de l'environnement des États-Unis) a examiné toutes les données de toxicité fiables et a conclu en 2009 avec une certitude raisonnable qu'aucun effet néfaste ne résultera de l'exposition alimentaire à cette classe de tensioactifs, ni pour la population en général ni pour les nourrissons et les enfants 8.

(© Kurt Bouda/pixelio.de)

Les résultats provenant d‘autres études in vitro (ayant recours, par exemple, à des cultures cellulaires ou à des embryons isolés au lieu d'animaux intacts) ont suscité des inquiétudes suggérant que les amines de suif polyéthoxylées pourraient avoir un impact sur la santé humaine. Tout comme les tensioactifs en général, les tensioactifs de la classe des alkylamines polyéthoxylées (POEA) dont les amines de suif éthoxylées sont un sous-groupe, peuvent porter atteinte à l'intégrité des membranes cellulaires à forte concentration dans les lignées cellulaires. De tels systèmes in vitro ne sont donc pas pertinents pour évaluer la toxicité des adjuvants tensioactifs 5.

 

Références citées

 

Plus d'informations:

 

Last update: 03 Décembre 2013