Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Nouvel échec des discussions entre les Etats membres sur le glyphosate : la Commission européenne doit agir.

Les membres de la Glyphosate Task Force (GTF) prennent acte de l’absence de majorité qualifiée en faveur de la proposition de la Commission européenne visant à renouveler l’autorisation du glyphosate pour 5 ans.

L’absence de décision des Etats membres à ce stade entraine un retard sans précédent au regard du calendrier standard et du cadre applicable à la réapprobation des substances actives dans l’UE.

Ce nouveau délai s’ajoute à la prolongation de l’autorisation du glyphosate pour 18 mois décidée en juin 2016 afin de permettre à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de procéder à un examen complémentaire. Il fait également suite à deux révisions de la proposition de la Commission présentée en juillet dernier.

Les évaluations des risques effectuées par le BfR (l’agence sanitaire allemande), puis par l'EFSA et l'ECHA, ont unanimement conclu que le glyphosate ne présentait aucun risque inacceptablepour les humains, les animaux ou l'environnement. Les retards pris lors des derniers mois démontrent donc clairement la politisation extrême de la procédure réglementaire.  

La GTF considère cette situation comme discriminatoire et inacceptable. En tout état de cause, le non-respect de la procédure et de son calendrier ne fera que décrédibiliser lourdement le cadre législatif européen et désavantagera cruellement l’agriculture européenne. Les décisions de cette nature devraient être entièrement basées sur la science et ne pas être motivées par une quelconque pression politique, médiatique ou des ONG.

Les membres de la Glyphosate Task Force appellent les Etats membres à remédier à cette situation avant qu'il ne soit trop tard pour soutenir la réautorisation du glyphosate auprès du comité d'appel qui sera convoqué prochainement.

Last update: 14 Novembre 2017