Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Un outil au service de la durabilité

Depuis son apparition, le glyphosate a contribué de plusieurs manières à changer les pratiques agricoles. En contrôlant chimiquement un spectre étendu de mauvaises herbes et leurs systèmes racinaires tout entiers, cet herbicide a éliminé ou réduit le besoin de labourer les sols. Cette réduction du travail du sol a permis aux agriculteurs d’ensemencer leurs champs directement dans les chaumes.

Après des applications de glyphosate, les agriculteurs peuvent directement planter dans les champs de chaume sans les labourer. De nouvelles cultures de maïs sont directement ensemencées dans le sol non cultivé (© Monsanto).

En Europe, une grande proportion des terres cultivées est sujette à l'érosion des sols, et des pratiques qui les perturbent le moins possible représentent des alternatives durables qui concourent à protéger le sol de la dégradation, tout en réduisant les émissions à effet de serre et la consommation d'énergie. Plusieurs cultures majeures d'Europe, parmi lesquelles le maïs et la betterave à sucre, sont régies de façon prédominante par ces pratiques, en association avec le glyphosate. Le glyphosate est ainsi devenu un outil de choix pour beaucoup d'agriculteurs qui décident d'adopter ces pratiques de conservation du sol.

 

Read more:

Le problème de l'érosion du sol en Europe
Labour ou pulvérisation ? Protéger le sol européen en le perturbant le moins possible
Le glyphosate, un outil pour les pratiques de conservation des sols

Last update: 26 Novembre 2013