Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Sécurité : Autorisation des produits de protection des plantes

© Alexander Raths - fotolia.com

Dès l'aube de l'agriculture, les ravageurs des plantes et les mauvaises herbes ont imposé un défi aux agriculteurs. Beaucoup d'espèces de mauvaises herbes sont capables de détruire facilement la moitié d’une récolte. Le chiendent commun par exemple, envahisseur fréquent des champs de céréales en Europe, peut diminuer les rendements dans des proportions allant jusqu'à 60 %.

Les méthodes chimiques de contrôle des mauvaises herbes ont toujours été bien perçues car elles sont relativement économiques et faciles d'utilisation. C'est pourquoi au cours des 60 dernières années, les herbicides ont joué un rôle clé dans notre production d'aliments pour les humains, de nourriture pour les animaux et de fibres.

Toutefois, les agriculteurs, les denrées et l’environnement peuvent être exposés aux herbicides. Pour garantir qu'ils ne posent pas de risque inacceptable, des procédures approfondies d'évaluation des risques sont prescrites par la loi. Dans l'Union européenne et dans la plupart des autres pays du monde, aucun produit de protection des plantes ne peut être utilisé sans la confirmation qu'il ne pose aucun risque inacceptable pour la santé des consommateurs, des agriculteurs, des résidents locaux et des passants, et qu'il n'entraîne pas d'effets inacceptables pour l'environnement.

Les sociétés désirant homologuer des produits herbicides pour utilisation dans l'UE doivent en faire la demande auprès des autorités nationales compétentes. Cette demande doit inclure des données provenant d’analyses scientifiques approfondies qui ont examiné :

•    l'identité et les propriétés physiques / chimiques de la substance active ;
•   son devenir et son comportement dans l'environnement ;
•    ses effets possibles sur l'environnement, les animaux et les plantes non-cibles, et les microorganismes (écotoxicologie) ;
•    ses effets possibles sur les mammifères (toxicologie) ;
•    ses résidus dans les récoltes, les aliments pour humains et animaux ainsi que les méthodes analytiques appropriées à la détection de ces résidus.

Les substances actives, comme le glyphosate, sont d'abord approuvées au niveau de l'UE sur la base d’une évaluation de l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Si elles sont jugées comme ne présentant aucun risque inacceptable pour les personnes ou l'environnement, elles sont incluses dans la liste des substances actives approuvées de l'UE. Cette approbation valable pour une période de 10 ans maximum est renouvelable, mais, sujette à conditions, elle peut être révisée à n'importe quel moment.

Toutes les évaluations du glyphosate par les autorités réglementaires ont jusqu'à présent conclu que le glyphosate ne pose aucun risque inacceptable pour la santé humaine, l'environnement, les animaux et plantes non-cibles. La forte fixation du glyphosate et sa dégradation rapide dans le sol et dans l'eau sont des facteurs significatifs pour son profil d'innocuité favorable. La faible toxicité globale du glyphosate et ce bon profil d'innocuité représentent des avantages majeurs qui ont contribué à développer l'utilisation des produits de protection des plantes basés sur cette substance.

Plus d'informations:

Last update: 24 Novembre 2014