Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Profil d'innocuité du glyphosate pour la faune et la flore non-cibles

Lorsqu'on pulvérise des herbicides sur les champs pour éliminer les mauvaises herbes, il se peut que la faune et d’autres plantes adventices soient exposées à ces produits. C'est pourquoi les autorités prescrivent plusieurs études pour s'assurer que ces substances ne posent pas de risques inacceptables pour les plantes et les animaux non-cibles. Les études requises sont menées avec des espèces représentatives du milieu naturel parmi lesquelles des insectes, des vers de terre, des oiseaux et des mammifères.

Des évaluations scientifiques réalisées par les organismes réglementaires et autres institutions scientifiques ont conclu que l'utilisation typique du glyphosate ne pose aucun risque inacceptable pour la faune lorsqu'elle est conforme aux instructions apposées sur l'étiquette. Le glyphosate est facilement décomposé par les microbes du sol en acide aminométhyl phosphonique (AMPA) et en dioxyde de carbone, ce qui fait qu'il se dissipe généralement très vite dans les milieux agricoles de même que dans des écosystèmes plus complexes comme les forêts et les zones humides. De surcroît, le glyphosate est fortement adsorbé dans le sol, ce qui limite sa capacité à ruisseler à partir des champs pour pénétrer dans les plans d'eau et restreint l'exposition de tout organisme extérieur au site d'application 4,5,7.

Pour tous les organismes testés, y compris les vers de terre, les oiseaux, les mammifères et les arthropodes, le glyphosate n'a montré qu'une faible toxicité aux doses d'application typiques. Les abeilles mellifères n'ont pas été affectées par une préparation à base de glyphosate, même lorsqu'elles en étaient alimentées à de fortes concentrations ou exposées lors d'études en conditions semi-naturelles à une pulvérisation de la végétation adjacente aux ruches avec des doses anormalement élevées 2. Ces résultats sont également confortés par une étude récente sur les couvains d'abeilles, qui a été menée pour satisfaire aux exigences actuelles de l'UE en matière d'essais, dans le cadre du processus de renouvellement du glyphosate actuellement en cours.

En outre, les risques potentiels sont légers ou négligeables pour la plupart des organismes aquatiques si le glyphosate est utilisé selon les instructions apposées sur l'étiquette, et les poissons, les grenouilles et les invertébrés aquatiques ne sont pas affectés par une utilisation typique. Puisque le glyphosate ne s'accumule pas dans les poissons ou d’autres animaux, il n'est pas attendu d’effets à long terme sur la chaîne alimentaire écologique.

Mis ensemble, ces résultats ont permis de considérer le glyphosate comme un herbicide relativement bénin par rapport à la plupart des produits alternatifs utilisables pour le contrôle chimique des mauvaises herbes.

Grâce à ce profil d'innocuité relativement favorable, les produits à base de glyphosate ont même été utilisés dans des habitats protégés comme les îles Galapagos et les Everglades de Floride, afin de protéger la flore indigène d'espèces végétales envahissantes1,6.

 

Références citées

 

Plus d'informations:

 

Last update: 03 Décembre 2013