Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Labour ou pulvérisation ? Protéger le sol européen en le perturbant le moins possible

Pour protéger le sol contre l'érosion et le compactage, mais aussi pour réduire les coûts de production, certains agriculteurs trouvent des solutions alternatives au labour et adoptent des pratiques qui sont permises grâce à l'existence du glyphosate. Le traitement au glyphosate sur chaumes s'est avéré extrêmement efficace, à tel point que les agriculteurs peuvent se permettre de réduire le labour ou de s'en passer complètement. Au lieu de cela, ils sèment soit sous un paillis de résidus végétaux («semis sous mulch»), soit directement dans les chaumes. ©Lynn Betts/Wikimedia Commons
 
Les pratiques sans travail du sol permettent même de planter dans un couvert végétal sans culture préalable («no-tillage» ou semis direct). Une autre raison pour laquelle ces pratiques associées au glyphosate ont de plus en plus gagné en popularité en Europe réside dans le fait qu'elles permettent aux agriculteurs de réduire de manière significative leurs coûts de production et le temps requis pour préparer le sol.
 
Le fait de ne pas perturber le sol améliore sa structure, facilite un meilleur drainage, augmente sa capacité  de rétention d'eau et réduit les effets extrêmes d'engorgement et de sécheresse. La zone méditerranéenne est particulièrement sujette à l'érosion hydrique parce qu'elle subit de longues périodes sèches, suivies de précipitations fortes et subites. Le recours au glyphosate pour le contrôle des mauvaises herbes, associé à une réduction de la culture des sols et la pratique des couverts végétaux, a considérablement réduit l'érosion des sols dans les vignobles et vergers méditerranéens.
 
Au Royaume-Uni et en Allemagne, environ 44 % du total des terres arables sont actuellement régis par des systèmes de culture avec labour réduit. Le glyphosate joue ici un rôle très important, surtout dans les zones côtières et orientales. C'est le cas de 80 à 100 % de toutes les cultures qui, comme le maïs et la betterave à sucre, font appel à un travail du sol réduit et qui sont traitées avec le glyphosate6.
 

Références citées

Plus d'informations:

Le problème de l'érosion du sol en Europe

Le glyphosate, un outil pour les pratiques de conservation des sols

 

Last update: 24 Novembre 2014