Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

... histoire du glyphosate

La découverte initiale du glyphosate en 1950 a été l’œuvre d’un chimiste suisse, Henri Martin, du laboratoire pharmaceutique Cilag. À ce stade, le produit n’avait encore aucune application pharmaceutique et ce n’est que dans les années soixante-dix que son activité herbicide a été révélée. À la même époque, la société Monsanto, en testant différents composés susceptibles d’agir comme agents adoucisseurs d’eau, a découvert que deux molécules de structure très proche du glyphosate possédaient une certaine activité herbicide contre des adventices vivaces. Le chercheur John Franz a alors synthétisé des dérivés de ces deux composés qui l’ont rapidement conduit à découvrir le potentiel herbicide du glyphosate, breveté par la suite sous le nom commercial « Roundup® ». Le Roundup® a d’abord été commercialisé en Malaisie pour la culture de l’hévéa puis en 1974 au Royaume-Uni pour celle du blé. Le premier agrément aux États-Unis, datant lui aussi de 1974, a été accordé pour le désherbage des zones non agricoles. En agriculture, le glyphosate a d’abord été élaboré pour le contrôle des mauvaises herbes des chaumes de toutes cultures. Par la suite, son usage a été étendu pour inclure d’autres usages, notamment les applications de pré-récolte dans les cultures de céréales et d’oléagineux.

Dr John Franz (© Monsanto)

Depuis sa mise sur le marché, le glyphosate est devenu l’un des herbicides à large spectre les plus utilisés au monde, avec une influence significative sur les pratiques culturales en production végétale. Pour « l’impact du glyphosate sur la production d’aliments et de fibres agricoles dans le monde entier », le chercheur John Franz a reçu en 1987 la « U.S. National Medal of Technology » (Médaille nationale de la technologie des États-Unis).

Initialement breveté par Monsanto, le glyphosate est commercialisé sous une variété de noms commerciaux par plus de 40 sociétés depuis l’expiration de son brevet américain en 2000. Actuellement, il est largement homologué dans tous les pays de l’Union européenne y compris la France, l’Allemagne et la Suède, chacun de ces pays représentant l’une des zones géographiques sud, centre et nord définies selon la réglementation européenne. En Europe, plus de 2000 produits de protection des plantes contenant du glyphosate sont actuellement homologués pour les terres cultivées. Son large spectre d’efficacité et la simplicité de son emploi ont fait du glyphosate l’un des herbicides les plus populaires pour l’agriculture, les jardins et les zones non cultivées.

Last update: 31 Octobre 2013