Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Déclaration du GTF sur la récente décision du CIRC relative au glyphosate

L’ensemble des évaluations effectuées par des autorités réglementaires du monde entier, pendant plus de quarante ans, ont confirmé que le glyphosate ne pose aucun risque inacceptable pour les humains, les animaux, ni l'environnement.

Par conséquent, le Groupe de travail sur le glyphosate (Glyphosate Task Force ou GTF) n'accepte pas la récente classification du glyphosate par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC/IARC) comme cancérogène du groupe 2A. L'évaluation ayant débouché sur ce résultat démontre de sérieuses lacunes en termes d‘approche méthodologique, et sa conclusion globale n'est pas cohérente avec les résultats de tous les examens réglementaires concernant le profil d'innocuité du glyphosate. © Glyphosate Task Force

Il est important de noter que le récent rapport de réévaluation (Review Assessment Report), généré dans le cadre du processus actuel de renouvellement de l'approbation du glyphosate par l’UE, a conclu que « aucune évidence de cancérogénicité n'a été obtenue » dans les études prises en compte (cf. ci-dessous).

La décision à laquelle est parvenue le CIRC n'est basée que sur une sélection d'informations disponibles dans le domaine public. Elle a par conséquent été prise sans tirer avantage de l'analyse de l'abondante base de données sur le glyphosate déjà évaluées par les autorités réglementaires des pays de l'OCDE. Le CIRC fait également abstraction de la plupart des publications faisant l'objet d'un examen collégial et d'autres informations publiées telles les évaluations, opinions et conclusions émises par les autorités réglementaires compétentes. 

Les études écartées par l'évaluation du CIRC ont été générées par des méthodes de test validées, dans des laboratoires soumis à des procédures d'audit régulières, telles que prescrites par les autorités réglementaires. Elles respectent les plus hauts standards de qualité. Elles démontrent clairement que le glyphosate ne possède pas de propriétés génotoxiques ni cancérogènes. En examinant toutes ces données à disposition, à la fois publiées et non publiées, les autorités réglementaires ont conclu de façon constante que le glyphosate ne cause le cancer ni chez les animaux, ni chez les humains.

L'opinion de l'EFSA sur le dossier soumis par le Groupe de travail sur le glyphosate (dans le cadre du réexamen de l'approbation des substances actives par l'UE), ainsi que sur le rapport d'évaluation, l'addendum et la documentation EFSA d'évaluation par des pairs, sera bientôt publiée par l'EFSA sur son site web et sera par conséquent mise à la disposition du CIRC pour examen.

Le Groupe de travail sur le glyphosate estime que le CIRC devrait retirer sa décision et prendre en compte cette information avant de finaliser sa monographie sur le glyphosate.

Lire la réaction de l’Institut Fédéral pour l’Evaluation des Risques (BfR) sur l’évaluation du CIRC (traduction anglaise).

***

Pour en savoir plus sur le rapport de réévaluation du glyphosate : « Dans les études d’épidémiologie humaine, il n’avait aucune évidence de carcinogénicité et il n’y avait aucun effet sur la fertilité, la reproduction et le développement d’une neurotoxicité qui pourrait être attribués au glyphosate. » Rapport de réévaluation du glyphosate, Allemagne, Etat-membre rapporteur pour la ré-approbation du glyphosate (2014).

"Réévaluation du glyphosate : les autorités allemandes confirment les évaluations précédentes"
 

Last update: 30 Mars 2015