Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Comment le glyphosate agit

Les végétaux absorbent le glyphosate par leurs feuilles et les autres parties vertes. De là, la substance active migre vers les points de croissance des pousses et des racines, où elle interfère avec la production enzymatique de certains acides aminés essentiels à la croissance. Cette voie existe seulement chez les plantes, les champignons et les bactéries, entraînant une faible toxicité pour les animaux.

Comparé à d’autres substances herbicides, le glyphosate est une petite molécule d’un poids moléculaire de 169 daltons. C’est un dérivé de la glycine, acide aminé dans lequel un des atomes d’hydrogène d’amine a été remplacé par un groupement méthylphosphonique. (atomes de phosphore en orange, atomes d’hydrogène en blanc, atomes d’oxygène en rouge, atome d’azote en bleu). (© Monsanto)

En plus de la faible toxicité du glyphosate (observée dans de nombreuses études), plusieurs autres attributs l’ont rendu populaire. Herbicide non sélectif, il est efficace sur une large gamme de mauvaises herbes qu’il élimine entièrement, racines et parties aériennes comprises.

Tout seul, le glyphosate n’est pas assez soluble dans l’eau pour être pulvérisé tel quel et absorbé par la plante. C’est pourquoi il est couramment appliqué sous forme de sel. De plus, les produits formulés contiennent d’autres substances chimiques, comme des agents tensioactifs, pour améliorer leur solubilité et stimuler la pénétration du glyphosate, leur substance active, dans les plantes. Les agents tensioactifs, qui sont couramment utilisés dans les lessives, les liquides pour vaisselle et les shampoings, rendent les surfaces cireuses des plantes plus faciles à pénétrer et l’herbicide plus adhésif, afin qu’il ne soit pas lessivé par la pluie immédiatement après la pulvérisation.

Plus d'informations ...

Last update: 03 Décembre 2013