Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

… comment est utilisé le glyphosate ?

Les produits de protection des plantes professionnels formulés à base de glyphosate sont soit dilués préalablement dans l’eau du réservoir d’un pulvérisateur, soit appliqués sans dilution à l’aide d’équipements spéciaux. Selon la localisation géographique, la culture et le type de mauvaise herbe à contrôler, la quantité de glyphosate à pulvériser varie généralement entre 0,36 kg et 2,52 kg de substance active par hectare.

(© Monsanto)

Il existe plusieurs méthodes pour appliquer les produits formulés à base de glyphosate. Les plus courantes font appel à des pulvérisateurs hydrauliques montés sur des tracteurs qui peuvent contenir des volumes d’eau allant de 100 à 400 litres.
En agriculture, certaines configurations particulières peuvent néanmoins exiger des équipements manuels comme des applicateurs à pulvérisation centrifuge ou des appareils à dos ; des équipements aériens (limités dans l’Union européenne à la Hongrie pour l’application de prérécolte dans des conditions spécifiques sur maïs et tournesol seulement) ; le désherbage au moyen d’humecteurs à cordes et la dévitalisation des souches d’arbres coupés.

À l’exception des applications en prérécolte, les traitements sont généralement étudiés pour éviter le contact avec la culture. Parmi les techniques d’application spécialisées, citons la pulvérisation avec caches, les applications en traitement localisé, les applications à la brosse pour les souches d’arbres, l’injection dans les troncs d’arbres ou les tiges de mauvaises herbes persistantes comme la renouée du Japonet enfin, par des pulvérisateurs prêts à l’emploi pour le secteur de la maison et du jardin.

Le glyphosate détruit les mauvaises herbes en empêchant la synthèse de certains acides aminés indispensables aux points de croissance. Sans eux, le végétal ne peut pas métaboliser et continuer à pousser. Les mauvaises herbes doivent donc se trouver dans une phase active de croissance pour que le traitement soit efficace. C’est pourquoi les agriculteurs appliquent principalement le glyphosate lorsque les mauvaises herbes poussent alors que les graines de la culture n’ont pas encore commencé à germer. Ces traitements en « postrécolte » ont été le premier type d’application du glyphosate et représentent encore la pratique la plus répandue en Europe.

En ce qui concerne l’époque d’application, une différentiation peut être réalisée selon l’un des scénarios suivants:

En outre, il existe des utilisations non agricoles du glyphosate.

Les agriculteurs doivent suivre des bonnes pratiques agricoles (BPA).

Last update: 03 Décembre 2013