Glyphosate

Transparence sur la sécurité et l’utilisation des herbicides à base de glyphosate en Europe

Menu
Rechercher

Applications en prérécolte pour le contrôle des mauvaises herbes et la dessiccation

Les applications de glyphosate avant récolte sont généralement employées pour un contrôle à long terme de mauvaises herbes vivaces comme l’avoine à chapelet (Arrhenatherum elatius), les agrostides (Agrostis sp) et le chiendent (Elymus repens), qui infestent couramment l’orge d’hiver et le colza, mais aussi les chardons (Cirsium arvense) qui pénalisent le rendement de la betterave à sucre en Europe. Ces espèces de mauvaises herbes fleurissent tôt et meurent avant la récolte, ce qui veut dire qu’un traitement au glyphosate en postrécolte de la culture ne pourra nuire ni à ces vivaces ni à leurs graines du fait de leur sénescence précoce. De surcroît, le glyphosate est d’une plus grande efficacité au stade de prérécolte, puisque les mauvaises herbes matures dirigent les sucres jusque dans leurs racines et autres organes souterrains, y transportant alors rapidement le glyphosate par le même processus.
Dans certains pays européens comme le Royaume-Uni, les traitements au glyphosate ont également lieu avant la récolte pour contrôler les mauvaises herbes et accélérer la maturation du colza et des céréales d’hiver (© Petra Bork/ pixelio.de).
Dans certains pays européens, le glyphosate joue fréquemment un rôle dans le traitement de prérécolte appelé « dessiccation ». Les herbicides dessicants  perturbent la croissance de tous les organes aériens des cultures et des mauvaises herbes, ce qui permet un dessèchement rapide et une récolte anticipée. Ils accélèrent également le processus de maturation des récoltes.

Le traitement de pré-récolte au glyphosate est particulièrement répandu dans des pays comme le Royaume-Uni où, les étés pouvant être humides, les récoltes mûrissent lentement et de façon hétérogène. La dessiccation trouve une autre application majeure dans la culture du tournesol et du maïs grain. Environ 50 à 60 % des tournesols européens, principalement cultivés en Roumanie et en Hongrie, sont traités au glyphosate pour avancer leur récolte. Cependant, le recours à cette technique varie considérablement selon les pays. Au Royaume-Uni par exemple, le glyphosate est utilisé sur 78 % du colza pour faciliter la récolte, tandis qu’en Allemagne seuls 4 % des superficies totales sont traitées avec des agents dessicants.

Last update: 03 Décembre 2013